Balade dans les Côtes de Bourg

Bourg © T. Joly
Située près de Bordeaux, sur la rive droite de la Dordogne et de la Gironde, l’AOC Côtes de Bourg produits d’excellents vins rouges et blancs. Cette région possède en outre un riche patrimoine et des paysages plaisants.

[ Pratique ]

Y aller
- Route
570 km depuis Paris par les autoroutes A6b et A10 jusqu’à la sortie 39a, puis par la N10 et la D669 jusqu’à Bourg.
- Train
TGV de Paris Montparnasse à Bordeaux, puis TER de Bordeaux à Saint André de Cubzac et bus Trans Gironde de Saint André de Cubzac à Bourg.
- Avion
Vols depuis plusieurs villes françaises et européennes vers l’aéroport de Bordeaux-Mérgnac.
Se loger
- Hôtels
La Closerie des Vignes, à Saint-Ciers de Canesse
Les Trois Lis, à Bourg
- Chambres d’hôtes
La Castel de Camillac, à Bourg
Le Petit Brésil à Bourg
Le Clos de Maris, à Bourg
Châteaux Les Tours Seguy, à Saint-Ciers de Canesse
Château Mercier, à Saint-Trojan
Château Les Eyguems, à Tauriac.
Restaurants
L’Hippocampe Bleu, à Bourg
La Plaisance, à Bourg
La Closerie des Vignes, à Saint-Ciers de Canesse
Les Places, à LansacL’Etrier d’Argent, à Pugnac
Popote de l’Antiquaire, à Pugnac
La Filadière, à Gauriac
Le Pierr’eau, à Gauriac
Se déplacer
Il est nécessaire d’avoir une voiture pour se rendre dans les domaines viticoles.
Informations
Office de tourisme de Bourg-sur-Gironde
Tel : 0557683176
www.bourg-en-gironde.fr
Savez-vous ce qu’est la Petite Suisse Girondine ?... Il s’agit de la région où sont produits les vins des Côtes de Bourg, une AOC située à une trentaine de km de Bordeaux sur la rive droite de la Dordogne et de la Gironde, face au Médoc. Deux raisons expliquent son surnom. Son climat, qui n’est jamais trop rigoureux grâce à la masse d’eau de la Gironde, le plus grand estuaire d’Europe, formé par la jonction de la Dordogne et de la Garonne.


Vignoble des Côtes de Bourg © T.Joly
 Vins rouges renommés
Ses paysages formés de collines couvertes de vignobles, de terres agricoles et de bois qui sont parsemés de villages, de hameaux et de châteaux de domaines viticoles. D’une superficie de près de 3 800 ha, le vignoble est connu et renommé pour ses vins rouges modérément corsés et tanniques aux arômes de fruits rouges qui sont élaborés avec le merlot, le cabernet sauvignon, le cabernet franc et le malbec. Ces quatre cépages comptent d’ailleurs pour plus de 90% de l’encépagement. Cependant, certains domaines produisent également d’excellents vins blancs vifs, frais et fruités avec les cépages sauvignon blanc, sauvignon gris, colombard, muscadelle et sémillon. Assurez vous d’en goûter un lors de votre séjour dans la région, vous ne serez pas déçus.
Depuis longtemps adeptes des petits rendements favorisant la qualité, les vignerons des Côtes de Bourg ont en 2009 choisi de conserver leur indépendance et de ne pas rejoindre la nouvelle appellation Côtes de Bordeaux comme l’ont par exemple fait leurs voisins des Côtes de Blaye.



Maison du Vin © T.Joly
 Journée portes ouvertes en mai
Bien entendu, la plupart des domaines sont ouverts aux touristes pour des visites de caves et des dégustations et participent également à la journée portes ouvertes, habituellement organisée en mai. Quelques-uns offrent même la possibilité de participer aux vendanges. Par ailleurs, à tour de rôle, ils présentent leurs vins au cours de dégustations gratuites qui se tiennent à la maison du vin des Côtes de Bourg. Installée dans une demeure bourgeoise du 19e siècle surplombant la Dordogne, elle est la vitrine des vins de l’appellation et elle procure des informations sur les cépages, les sols et les caractéristiques du terroir. Elle possède aussi une boutique vendant 150 vins différents au prix à la propriété, organise des cours d’initiation à la dégustation ainsi que des expositions artistiques et accueille les touristes pour des dégustations inclues dans des forfaits week-end ou un jour vendus par l’Office de Tourisme pour découvrir la ville de Bourg-sur-Gironde.


Bourg © T.Joly
 Ville fortifiée
Construite sur un piton rocheux, elle mérite une visite de quelques heures car elle conserve remparts, portes fortifiées, maisons anciennes, pittoresques rues pentues reliant le port à la ville haute et un château aux étonnants souterrains qui abrite aussi un musée hippomobile. Ces monuments témoignent de son passé glorieux et prospère. Comme le rappelle son nom complet, à l’origine elle n’était pas située au bord de la Dordogne. Le Bec d’Ambes, l’île située à la confluence de cette rivière avec la Garonne, était alors plus petit et Bourg occupait une position stratégique sur les rives de la Gironde. Les voyageurs venant du Nord y embarquaient donc pour traverser l’estuaire et se rendre à Bordeaux tandis que des bateaux venaient s’y approvisionner en pierres à bâtir, en sel et en vin qui prenaient notamment la direction de l’Angleterre. En 1650 le roi Louis XIV y séjourna même plus d’un mois.


Grotte de Pair-non-Pair © T.Joly
 Riche patrimoine
En collaboration avec les quinze communes de la région et l’office de tourisme, les vignerons ont également pris part à la création de sentiers pour randonneurs, VTtistes et cavaliers quadrillant le territoire de l’appellation ainsi que d’itinéraires de découverte que l’on peut faire à son propre rythme grâce à un road book et un audio guide. Disponibles en français et en anglais à l’office de tourisme, ils mènent aux principaux historiques, naturels et architecturaux de Bourg et de ses environs. À Prignac-et-Marcamps se trouvent d’anciennes carrières et la grotte préhistorique de Pair-non-Pair dont les parois sont ornées de gravures vieilles de 30 000 ans représentant chevaux, bouquetins, mammouths et cervidés. À Bayon-sur-Gironde, Lansac et Tauriac s’élèvent des églises du 12e siècle, à Villeneuve un château du 15e siècle. Près de Lansac, au sommet d’une colline offrant une vue panoramique sur le vignoble et l’estuaire, le moulin-à-vent du Grand Puy, daté du 19e siècle, a été restauré et produit de nouveau de la farine.


Rive de la Gironde © T.Joly
 Pêche dans la Gironde
Quant aux rives de la Dordogne et de la Gironde, elles sont bordées de demeures bourgeoises, d’habitations troglodytes et les gens de la région y pêchent toujours aloses, lamproies et crevettes blanches au moyen de flets carrés appelés carrelet et haveneau. En complément de ces itinéraires, neuf « Fenêtres sur l’estuaire » ont été installées dans des sites d’intérêt particulier. De formes variées telles que tables d’orientation, plate-forme d’observation, stèles, roses des vents ou zigourat, elles donnent des informations sur la géographie, l’histoire, la navigation et le transport maritime, la faune, la flore, etc… Et si vous voulez voguer sur l’estuaire, à certaines périodes de l’année l’office de tourisme propose aussi des croisières sur le fleuve et la Gironde qui peuvent être agrémentées d’une dégustation des vins de la région commentée par un vigneron.

19 Août 2011
Thierry Joly 



[ Vins ]

Lors de notre visite nous avons apprécié les vins des domaines suivants :
Château Martinat
Château Genibon
Château Mercier
Château Fougas
Château Haut Launay
Château Grand Launay
Château de la Grave
Château La Croix-Davids
Château Les Tours Seguy
Château de la Brunette
Château Montfollet
Château Puy Descazeau
Château Laroche
- Informations
Maison du Vin des Côtes de Bourg
1 place de l’Eperon, 33170 Bourg-sur-Gironde.
Tel : 0557948020
www.cotes-de-bourg.com