Le berceau des vins bordelais

Château Grand Branet © T.Joly
Au sud de Bordeaux, vignes, villages, églises romanes et châteaux médiévaux composent de superbes paysages sur la rive droite de la Garonne. La région produit d’excellents vins rouges et blancs d’un prix abordable.

[ Pratique ]

- Y aller
Route
620 km depuis Paris par les autoroutes A6a, A10 puis par les N230, A630, A62 et D117
Train
TGV Paris Montparnasse – Bordeaux. Durée du trajet : 3 h. Puis bus 501 de Bordeaux-Stalingrad à Cadillac, informations : www.citram.fr
- Se déplacer
Il est nécessaire d’avoir une voiture pour se rendre chez les vignerons
- Se loger
Château Salins
Château Grand Branet
Château du Payre
Château du Grand Mouëys
- Restaurants
Entrée Jardin à Cadillac
L’Abricotier à Saint Macaire
Auberge de la Vieille Poste à Rions
- Forfaits week-end
L’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers commercialise plusieurs séjours oenotouristiques. Exemple : week-end vendanges 2 jours / 1 nuit : 138 € par personne en pension complète. Tel : 0556618273, tourisme.entredeuxmers.com
Weekendesk propose un week-end 2 jours / 1 nuit : 292 € par personne en pension complète.
www.weekendesk.fr/week-end/977
- Informations
Office de tourisme de l’Entre-deux-Mers
Tel : 0556618273
www.entredeuxmers.com
De Bordeaux à Langon, la rive droite de la Garonne est sur 60 km de long et environ 5 km de large le territoire des Premières Côtes de Bordeaux. Une appellation qui, depuis cette année, est intégrée dans celle plus large des Côtes de Bordeaux. Selon les historiens, c’est là que les Romains ont commencé à produire du vin dans la région.


Premières Côtes de Bordeaux © T.Joly
 300 vignerons
Près de 300 vignerons indépendants et deux coopératives se partagent plus de 3 700 ha de vignes qui occupent les bords du fleuve et surtout l’intérieur des terres, sur les collines exposées au Sud et à l’Est. Elles encerclent de pittoresques villes et villages gardant souvent un aspect médiéval ainsi que les châteaux des domaines viticoles.
Sept cépages sont cultivés. Le merlot, le cabernet sauvignon, le cabernet franc et un peu de malbec qui donnent des vins rouges aromatiques, ronds et structurés en bouche avec une robe pourpre profond, presque noire. Le sémillon, le sauvignon et la muscadelle qui servent à élaborer un vin blanc moelleux fruité et aromatique à la robe jaune or et aux arômes d’acacias, de miel, de pèche et d’abricot. Les meilleurs, provenant de zones spécifiques, ont droit à l’appellation Cadillac. Ce vignoble et ces paysages peuvent se découvrir tout au long de l’année.



Vendanges Château Brethous © T.Joly
 Participer aux vendanges
L’automne est cependant une période particulièrement agréable car c’est alors le temps des vendanges et ceux qui le souhaitent peuvent y participer. Les cépages rouges se récoltent en septembre et les blancs en octobre, par tries successives, car pour obtenir un vin moelleux il ne faut prendre que les raisins atteints de pourriture noble. Un travail de connaisseurs. Mais rassurez vous, vous ne le ferez que pendant une ou deux heures, en compagnie d’amis des vignerons et d’autres touristes. Vous serez également conviés dans les chais pour assister au tri des raisins et à l’élaboration des vins. Par exemple au château Berthous, le domaine de Cécile Verdier, une jeune vigneronne prometteuse. Ou au Château Grand Branet, belle demeure néogothique du 17e siècle rénovée au 19e siècle qui surplombe les vignes et propose des chambres d’hôtes. L’Office de Tourisme de l’Entre Deux Mers organise des week-ends sur ce thème et dispose d’une liste complète des hébergements de charme.


Château Malagar © T.Joly
 Un riche patrimoine
Mais l’attrait des Premières Côtes de Bordeaux ne se limite pas à leurs vins. La région possède aussi un riche patrimoine culturel, historique et architectural. Prix Nobel de littérature en 1952, l’écrivain français François Mauriac y possédait un domaine viticole acquis par sa famille en 1843 : le Château Malagar. Aujourd’hui propriété du Département de la Gironde, cette belle maison de maître encadrée de chais et entourée d’un parc de 4 ha conserve l’aspect et l’ameublement qui était le sien lorsque l’écrivain venait y séjourner pour se reposer ou rédiger ses œuvres. A ne pas manquer, et le domaine produit toujours d’excellents crus rouges et blancs. Très croyant, François Mauriac aimait se rendre au village voisin de Verdelay qui fut au 19e siècle le plus important lieu de pèlerinage de France. Les gens venaient y vénérer une statuette en bois de la Vierge ramenée de Terre Sainte par Croisé car des miracles lui étaient attribués.


Calvaire de Verdelay © T.Joly
 Tombe de Toulouse-Lautrec
Par ailleurs tout capitaine de navire de Bordeaux et de bien d’autres ports de la côte Atlantique venait lui demander protection avant de prendre la mer. De cette époque subsistent une basilique et un calvaire haut de 108 m qui disparaît peu à peu dans la végétation. Une promenade somme toute romantique et son sommet procure une belle vue sur la vallée de la Garonne ainsi que sur les vignobles de Sauternes situés sur la rive opposée. Alain Girotti, du château Charreau, combine parfois la dégustation de ses vins avec une visite guidée de tous ces monuments et aussi du cimetière où repose le peintre Toulouse-Lautrec. Sa famille possédait en effet plusieurs propriétés dans le Bordelais et il est décédé non loin de là, au Château de Malromé. Une demeure qui, pour l’instant, n’est pas ouverte au public. Malheureusement, car elle recèle une œuvre originale de l’artiste, un autoportrait réalisé directement sur un mur de la salle à manger.


Château Malromé © T.Joly
 Légumes oubliés
Là encore c’est depuis toujours une exploitation viticole dont Toulouse Lautrec appréciait le vin et chaque année il s’en faisait expédier 900 litres à Montmartre, son lieu de résidence parisien. Ce personnage haut en couleur qui mettait des poissons rouges dans les carafes d’eau pour obliger ses invités à boire du vin à en outre écrit un livre de recettes locales.
Une lecture à coup sûr intéressante pour les personnes appréciant les saveurs d’antan qui apprécieront également une visite de « Oh ! Légumes Oubliés », la ferme de Bernard Lafon. Depuis une vingtaine d’années il cultive des fruits et des légumes qui ont disparu de nos assiettes il y a longtemps. Les visiteurs peuvent ainsi y goûter orties sauvages, pâtissons, potimarrons, pissenlits topinambours, verjus du Périgord, et amours en cage qui sont aussi vendus en conserve ou sous forme de plats préparés. Et beaucoup d'autres variétés sont présentées dans un potager conservatoire.



Rions © T.Joly
 Villes fortifiées
Enfin, pour être complet, un voyage dans les Premières Côtes de Bordeaux doit comporter la découverte des bords de la Garonne qui est à l’origine de la prospérité de la région. Dans le passé les vins étaient en effet expédiés par bateau. Un rôle stratégique et économique que rappellent les villes fortifiées s’élevant sur ses rives. Cadillac est l’une des plus belles. Cette ancienne bastide édifiée par les Anglais au 13e siècle conserve ses remparts, ses portes, des îlots de maisons anciennes et est dominée par un château du 16e siècle. Plus petite, plus intimiste, Rions cache derrière son enceinte fortifiée un vieux quartier moyenâgeux qui fait voyager dans le temps. Attrait supplémentaire, le domaine viticole du Château Salins y propose de charmantes chambres d’hôtes et l’un des meilleurs vins de l’appellation Cadillac.


Premières Côtes de Bordeaux © T.Joly
 Des surfeurs sur la Garonne
Plusieurs fois par an ces villes sont envahies de touristes et même de locaux qui viennent pour le mascaret. Il s’agit d’une série de vagues plus ou moins importantes remontant la Garonne qui sont créées à marée montante par le choc entre les eaux de l’Atlantique et les flots descendants du fleuve. Un phénomène particulièrement impressionnant les jours où le coefficient des marées est voisin ou supérieur à 100. Ce sera le cas le 31 août et les 1er, 16 et 17 septembre prochains. A certains endroits les vagues peuvent alors atteindre 2 m de haut et elles attirent de nombreux surfeurs. Le moment idéal pour aller déguster les vins du Domaine de Bellevue, à Langoiran. Ils sont excellents et la cave offre une superbe vue sur la Garonne.

19 Août 2010
Thierry Joly 



[ Vins ]

Lors de notre visite nous avons apprécié les vins des producteurs suivants :
- Premières Côtes de Bordeaux Rouges
Domaine de Bellevue
Château Brethous
Château Charreau (SCEA Girotti)
Château Pascot
Château Carignan
Château Les Guyonnets
Château Suau
- Premières Côtes de Bordeaux Blancs
Domaine de la Croix (Vignobles Jean-Yves Arnaud)
- Cadillac
Clos du Monastère du Broussey (Château du Payre)
Château Mémoires
Château La Croix d’Armagnac (EARL Arnaud Didier)
Château Charreau (SCEA Girotti)
Château de Malagar