Zurich, une ville pleine de contrastes

Zurich © T.Joly
Zurich accueillera trois matchs de l’Euro 2008. L’occasion de s’intéresser à cette ville dynamique qui allie tradition et modernité, tranquillité et intense vie nocturne. C’est aujourd’hui l’un des plus grands centres européens de la culture et de l’art contemporain.

[ Pratique ]

- Y aller
Swiss et Air France ont 6 vols par jour. Durée du vol : 1h 15
www.swiss.com, www.airfrance.fr
TGV Lyria : trois trains par jour depuis Paris Gare de l’Est. Durée du trajet : 4 h 20. Moins cher que l’avion et guère plus long si l’on compte le temps passé pour atteindre les aéroports et pour enregistrer.
www.tgv-lyria.com
- Hébergement
Hôtel Alexander
Hôtel Adler
Hôtel Altstadt
Pour les petits budgets : Hotel City Backpacker Biber
- Restaurants
Zunfthaus zur Schmiden
Zunfthaus zur Zimmerleuten
Bierhalle Kropf
Café Bar Odeon
- Sortir
Opera : www.opernhaus.ch
Concert : www.tonhalle.ch
Disco / bars / musique : Rote Fabrik, Indochine, Labor Bar, Rohstofflager, Nietturn Bar, Moods, Jules Verne
- Se déplacer
Zurich n’est pas une très grande ville et la plupart des musées et monuments peuvent être atteint à pied.
Un réseau de tramways permet de se déplacer facilement dans toute la ville.
- Argent
Franc Suisse (CHF). 1 Euro = 1,60 Franc Suisse
Les hôtels ainsi que certains restaurants et magasins acceptent les Euros
- Coût de la vie
Un peu plus élevé qu’à Paris.
- Bon à savoir
La ZurichCard est une très bonne affaire. Pour 17 Francs Suisse, elle donne accès à tous les transports publics pendant 24 h et entrée gratuite dans plus de 40 musées.
- Renseignements
Suisse Tourisme
11 bis rue Scribe, 75009 Paris
Tel : 0080010020030
www.myswitzerland.com
L’office de tourisme de Zurich est situé dans la gare.
www.zuerich.com
Important centre financier et premier marché mondial de l’or, Zurich n’est pas uniquement la plus riche et la plus peuplée des villes Suisses. Ne comptant que 350 000 habitants, elle conserve une taille humaine et est aussi un lieu où il fait bon vivre, faire la fête et se cultiver. D’ailleurs elle est régulièrement citée comme l’une des villes du monde offrant la meilleure qualité de vie.


Gare de Zurich © T.Joly
 Shopping de luxe
Des louanges auxquelles il est rare de souscrire immédiatement car le premier contact avec Zurich se fait généralement par sa gare où arrivent aussi bien les trains internationaux que les navettes en provenance de l’aéroport. Or ce monumental édifice néo-Renaissance du 19e siècle s’élève en bordure du quartier des affaires et, porté par la foule, il est fréquent de faire ses premiers pas en ville sur la Bahnhofstrasse, sa principale artère commerçante. Ombragée par des tilleuls et presque entièrement réservée aux piétons et aux tramways, cette large avenue est, dans un premier temps, le domaine de grands magasins et de boutiques de prêt à porter. Mais, au fur et à mesure que l’on s’éloigne de la gare ces commerces font place aux sièges des compagnies d’assurance et de grandes banques helvétiques telles UBS et le Crédit Suisse. S’y succèdent aussi les unes après les autres toutes les marques de luxe, Chanel, Dior, Prada, Armani, Louis Vuitton,… et bien sûr tous les grands noms de l’horlogerie suisse. Un quartier opulent qui n’est pas étranger à la réputation de froideur et de sérieux qui colle encore parfois à la peau de Zurich.


Bord de la Limmat © T.Joly
 Bains flottants
Cependant, il suffit d’atteindre le terme de la Bahnhofstrasse pour comprendre ce que qualité de vie zurichoise veut dire. Cette avenue débouche en effet sur le lac de Zurich, aux eaux limpides et non polluées, qui a pour toile de fond les sommets enneigés des Alpes. Un superbe panorama à apprécier depuis les bains et saunas flottants installés à quelques mètres du rivage et qui, pour certains se transforment en bars branchés en soirée. Un plaisir rare dans une ville de cette taille. Sur ses berges, où les matchs de l’Euro 2008 seront retransmis sur écrans géants, se trouvent d’élégantes villas, de grands bâtiments néo baroques et de nombreux parcs. Le plus agréable est le Zurichhorn, qui abrite des sculptures modernes, un véritable jardin chinois et jouxte deux maisons intéressantes. L’une du sculpteur Suisse Hermann Haller, de style Bauhaus, en bois. L’autre de Le Corbusier.


Grossmünster © T.Joly
 Eglises remarquables
Autre charme de la ville, elle conserve un très beau centre historique. S’étendant sur les deux rives de la Limmat, la rivière par où s’écoulent les eaux du lac, il a pour berceau la colline de Lindenhof. Une position stratégique où s’établirent les Celtes, puis les Romains. Véritable havre de paix où les joueurs d’échec s’affrontent sur des échiquiers géants, elle n’est qu’à cinq minutes de marche de la foule de la Bahnhofstrasse. Un contraste saisissant. Son sommet offre un beau point de vue sur les vieux quartiers que dominent l’imposant Institut Fédéral de Technologie et les silhouettes élancées de plusieurs églises remarquables. La cathédrale Grossmünster, reconnaissable à ses hautes tours jumelles, selon la légende fondée par Charlemagne, où le théologien Ulrich Zwingli prêcha la Réforme. L’église Saint Peters, dont le clocher porte une horloge de 8,70 m de diamètre, la plus grande d’Europe. La Fraumünster, église d’un ancien couvent de femmes qui recèle de superbes vitraux réalisés par le peintre Marc Chagall en 1970.


Vieille ville © T.Joly
 Foisonnement artistique
Juste à côté, s’élève un élégant palais baroque du 17e siècle non pas bâti pour un prince, mais pour la corporation des marchands de vin. La preuve qu’ils devaient faire d’excellentes affaires et que les Zurichois aimaient faire la fête !!!!! Et c’est toujours le cas, il n’y à qu’à se promener pour s’en convaincre. Places ordonnées autour de fontaines médiévales et vieilles ruelles pavées bordées de maisons anciennes regorgent en effet de restaurants, de bars et de cafés aménagés avec goût qui proposent boissons et cuisines de Suisse et du monde entier. En particulier sur la rive droite, le long et autour de la Niederdorfstrasse. Mais l’on y trouve aussi des hôtels de charme, des antiquaires, des librairies d’ouvrages anciens, des artisans, des galeries d’art, des créateurs de bijoux,… Un foisonnement artistique qui n’est pas nouveau car c’est dans ce dédale de rues et de passages qu’est né le dadaïsme en 1916, au café cabaret Voltaire, toujours en activité. A la même époque, James Joyce et Lénine résidaient eux aussi en ville.


West Zurich © T.Joly
 Haut lieu de la création contemporaine
Depuis une quinzaine d’années la vie culturelle est plus dynamique que jamais et Zurich est aujourd’hui considéré comme l’un des hauts lieux de la création contemporaine et alternative. La musique techno s’épanouit ainsi dans le quartier de West Zurich, ancienne zone industrielle réhabilitée où se sont installés architectes, décorateurs d’intérieurs, boutiques de design tendance, bars et clubs à la mode. Pour danser jusqu’au bout de la nuit. Le second samedi d’Août, la ville est en outre le théâtre d’une « Street Parade » techno qui attire jusqu’à un million de personnes. Mais Zurich possède aussi un opéra et une salle de concert de réputations internationales. Cet éclectisme se retrouve dans la cinquantaine de musées et la centaine de galeries d’art qui parsèment toute la ville. Œuvres anciennes ou modernes, collections de porcelaines ou d’archéologie, sculptures d’Afrique et d’Asie…. La ville est une destination culturelle et festive qui peut satisfaire les goûts de tous. Elle offre aussi la possibilité d’avoir un bref aperçu des paysages Suisses, même lors d’un court séjour. En faisant une croisière en bateau de 1h 30 à une demi-journée sur le lac. Ou en montant en train au sommet de l’Uetliberg. Un trajet de 20 mn à travers bois avec à l’arrivée un superbe panorama sur Zurich et ses environs.

23 Avril 2008
Thierry Joly 



[ Musées ]

Avec une cinquantaine de musées et des collections très variées, Zurich a tout pour satisfaire les amoureux d’art.
Considéré comme le plus prestigieux musée de Suisse, le Kunsthaus expose des peintures et des sculptures du Moyen-Age au 20e siècle. Les périodes ou artistes les mieux représentées sont les peintres Suisses, les Impressionnistes, la peinture moderne, Edvard Munch et Alberto Giacometti. La Fondation Buhrle est réputée pour sa collection de peintures impressionnistes et elle possède des œuvres majeures de Gauguin, Van Gogh, Pissaro, Monet, Manet et Renoir. Mais elle présente aussi des peintures hollandaises et italiennes des 16e, 17e et 18e siècle ainsi que des œuvres du 20e siècles de Matisse, Vlaeminck Cézanne, Bonnard, Vuillard et quelques autres.
Les principaux musées d’art contemporain sont la Kunsthalle et le Musée Migros, tous deux installés dans l’ancienne brasserie Lowenbrau, dans le quartier branché de West Zurich.
Occupant deux villas nichées dans un parc, près du lac, le Musée Rietberg possède l’une des plus belles collections européennes d’objets artistiques et ethnographiques du monde entier. L’Afrique, la Chine, le Japon, l’Inde et le Cambodge sont bien représentés.
Le Musée National Suisse traite de l’histoire du pays des temps préhistoriques à nos jours. Abrité dans un vaste bâtiment néo-gothique, il possède entre autres de belles collections d’archéologies et d’armes. Ne pas manquer l’ancienne pharmacie et la salle à manger du 17e siècle qui y ont été reconstituées.