Loisirs et jeux d'argent à Enghien

© T.Joly
Pour quelques heures, une journée, ou un week-end, Enghien garantit dépaysement et relaxation aux portes de Paris. Un havre de paix où les amateurs de jeux peuvent aussi assouvir leur passion.

[ Pratique ]

- Y aller
Autoroutes A 86 puis A 15, sortie Epinay-sur-Seine, Enghien.
Train toutes les 15 mn depuis la gare du Nord par les lignes Paris – Valmondois et Paris – Pontoise. Durée du trajet : 12 à 15 mn.
- Se loger
Hôtel du Lac
Grand Hôtel
- Restaurants
L’Aventurine, Café du Lac
- Casino
0139341300
- Sparks
0139341050
- Renseignements
Office du Tourisme : 0134124115
www.ot-enghienlesbains.fr
Des voiliers qui voguent sur des eaux calmes, venant d’une base nautique où des enfants apprennent leur maniement. Des amoureux et des familles qui prennent le large à bord de pédalos et de barques. Des passants qui jouissent du spectacle depuis d’agréables jardins et une promenade bordée d’une balustrade en fer forgé qui, la nuit, est éclairée par des lampadaires anciens…. Difficile d’imaginer que cette scène se passe à seulement 15 mn de Paris, à Enghien, commune du Val d’Oise qui s’étire autour un lac de 43 ha. Un lieu où Parisiens et banlieusards aiment venir se détendre et se reposer depuis fort longtemps.


© T.Joly
 Des eaux aux multiples vertus
Au 19e siècle et au début du 20e, le tout Paris s’y pressait déjà, artistes et hommes de lettres en tête, tels Ingres et Alexandre Dumas. A tel point que la ville fut dotée d’une gare dès 1845 et que de riches bourgeois s’y firent alors construire des villas de styles Belle-Epoque et Art Nouveau rappelant les stations balnéaires de la côte normande. Un patrimoine architectural et une histoire que des itinéraires aménagés par l’Office de Tourisme permettent de découvrir en suivant les pas de personnages qui ont marqué l’histoire de la ville. Cette popularité d’Enghien vient essentiellement du charme de son lac, mais aussi de la présence d’une source aux eaux sulfureuses devenues renommées avoir guéri un ulcère à la jambe du roi Louis XVIII en 1823. Ainsi naquit la seule station thermale d’Ile de France. Près de deux siècles plus tard, ces eaux sont utilisées pour traiter allergies, problèmes respiratoires, rhumatismes, affections de la voix,dépendance au tabac. Des soins prodigués dans des thermes tout juste rénovés qui peuvent accueillir jusqu’à 6 000 curistes par an.


Thermes © T.Joly
 Banco
Perpétuant cette longue tradition de ville d’eau, un magnifique espace dédié au bien-être et à la remise en forme a ouvert ses portes en 2007, le Sparks. Un lieu parfait pour se ressourcer pendant quelques heures ou un week-end car, juste à côté, deux hôtels de 3 et 4* offrent confort et atmosphère ouatée. Des séjours qui peuvent être pimentés par le plaisir du jeu. A l’orée de la ville se dresse en effet un hippodrome qui accueille une cinquantaine de réunions par an. Des courses de trot ou d’obstacles disputées sur des parcours de 1 600 à 5 000 m. Avec deux moments forts dans l’année. Le Prix d’Atlantique, une course de trot attelé de 2 150 m qui se déroule en avril. Le Grand Steeple Chase d’Enghien, long de 5 000 m et comprenant 18 obstacles, qui prend place en octobre. Des événements qui attirent tous les turfistes de Paris. Cependant, les gros flambeurs sont avant tout attirés à Enghien par son casino. Fondé en 1898, il est le seul établissement du genre à moins de 100 km de Paris. Une situation qui lui vaut d’être le plus important de France.


© T.Joly
Rénové pour la dernière fois en 2005, dans un style mêlant éléments modernes et anciens, il abrite pas moins de 350 machines à sous où les habitués viennent tenter leur chance dès le matin. Bien plus feutrée est l’ambiance qui règne dans le saint des saints, la salle des tables de jeu. Roulettes françaises et anglaises, blackjack, punto blanco, stud poker,.. Que ce soit pour simplement s’amuser ou dans l’espoir de faire fortune, il y en a pour tous les goûts, et pour tous les budgets avec des mises minimales qui vont de 5 à 50 € selon les tables. Avec pour se détendre entre deux parties un restaurant gastronomique doté d’une terrasse surplombant le lac qui est éclairée par le soleil couchant en fin de journée. Idéal pour un dîner entre amoureux.


Casino © T.Joly
 Le jazz à l’honneur
Enfin, le casino compte aussi un superbe théâtre à l’italienne de 650 places où sont présentés opéras, concerts, revues musicales, ballets, one man show, etc.. L’un des hauts lieux du Festival de Jazz qui, chaque année en juin, fait vibrer la ville et réunit des artistes renommés tels Robin Mc Kelle, Sara Lazarus, Taj Mahal, Tower of Power et Dee Dee Bridgewater en 2007. Une offre culturelle complétée par le programme de manifestations du Centre des Arts. Dédié à la création contemporaine, faisant la part belle aux arts numériques, il propose pièces de théâtre, ballets, films, concerts et expositions. Des spectacles de qualité qui apportent à Enghien une nouvelle notoriété même si c’est toujours son lac qui draine le plus de visiteurs.

01 Avril 2011
Thierry Joly 


[ Culture ]

Ouvert en 2002, le Centre des Arts d’Enghien se veut un lieu de création mais aussi d’échange et de rencontre entre les artistes et le public. Espace pluridisciplinaire largement ouvert aux artistes étrangers, il met en avant la création contemporaine sous toutes ses formes : théâtre, musique, cinéma, multimédia, arts plastiques. Il s’est également fait rapidement un nom dans le domaine des nouvelles technologies appliquées à l’art à travers ses « Bains Numériques ». Des festivals où sont à l’affiche des spectacles associant chorégraphie et numérique ainsi que des installations vidéo intérieures ou insérées dans l’espace urbain.
Renseignements : CDA, 0130108559

www.cda95.fr