Hébergements insolites

Domaine des Ormesl © Peter Allen/Kura Agency
Dans les arbres, dans un phare, dans une yourte ou un tipi,… Depuis quelques années, il existe de plus en plus d’alternatives aux traditionnelles nuits à l’hôtel, en chambres d’hôtes ou au camping. Procurant des sensations inédites ou l’impression d’être sur un autre continent, ces nouvelles formes d’hébergement ravissent petits et grands.

[ Pratique ]

Cabanes dans les arbres
- Ardennes, Le Chêne Perché
0324533562, www.lecheneperche.com
- Ille-et-Vilaine, Domaine des Ormes
0299735300, www.lesormes.com
- Creuse, Lou Fagotin
0555636218, www.loufagotin.com
- Pas de Calais, Cour de Rémi
0321033333, www.lacourderemi.com
- Partout en France
Cabanes de France
www.cabanes-de-France.com
La Cabane en l’Air
www.lacabaneenlair.com
Accrobranche
www.accrobranche.org
Phares
www.lighthouses-croatia.com
Yourtes et tipis
- Près de Paris
0143547704, www.nomade-lodge.com
- Partout en France
0143547704, www.yourte.com
- Sarthe, Bonheur de Vivre
0243955754, www.lebonheurdevivre.net
Roulottes
- Jura, Auberge Le Sillet
0384511616, www.auberge-sillet.fr
- Tarn, Ferme d’En Goût
www.roulottes-engout.com
- Ille-et-Vilaine, Les Bigoudenes
0299488105, www.bigoudenes-roulottes.com
- Roulottes de campagne
www.roulottes-de-campagne.com
Campement africain
- Ardèche, Campement Tamana
0475972040, www.point-afrique.com
Quilles en l’air
- Finistère
Maison d’hôtes Kastell Dinn, Crozon
0298272640
- Pas de Calais
Camping Municipal La Falaise, Equihen
0321312261, www.ville-equihen-plage.fr
Il n’est pas toujours facile de trouver des vacances qui plaisent aux enfants. Mais proposez leur de dormir ou de résider dans un lieu insolite et ils seront tout de suite séduits. De nos jours, il existe partout en France un large choix de lieux de ce genre offrant des hébergements spartiates ou luxueux dans un cadre le plus souvent très tranquille.


Lou Fagotin © CDT Creuse
 Dans les arbres
Tout le monde a eu dans sa jeunesse au moins une fois envie de vivre ou de dormir dans les arbres. Un rêve qu’il est désormais possible de réaliser facilement. Dans toute la France un grand nombre de parcs aventures, de domaines hôteliers et de particuliers proposent en effet des chambres ou des appartements perchés dans des arbres entre 2 et 15 m du sol. Ces logements sont accessibles par un escalier en spirale, une échelle de corde ou une tyrolienne et peuvent accueillir de 2 à 6 personnes. Ils sont parfois agrémentés de terrasses d’où l’on peut jouir d’une vue panoramique, bercé par le gazouillis des oiseaux. Les cabanes les plus rustiques n’ont pas d’eau courante, sont éclairées à la bougie et n’ont que des toilettes sèches. Les plus confortables, ont l’eau courante, l’électricité, le chauffage, la télévision et un mobilier de charme. D’autres sont très originales, comme l’espèce de cocon descendant des frondaisons de Lou Fagotin en Creuse. Pour les plus aventureux, les affiliés du réseau Accrobranche organisent des nuits en hamac pendu aux branches, mais ne soyez pas inquiets vous êtes attachés par une corde et un harnais.


Phare de Porel © DR
 Phares
Se réveiller avec la mer à ses pieds, se tenir debout face aux flots déchaînés,… Pour éprouver ces sensations, il n’y a rien de mieux que de passer ses vacances dans un phare ou dans la maison où résidaient les gardiens. En France, cette possibilité est malheureusement réservée aux fonctionnaires du Ministère de l’Equipement. Par contre, en Croatie une douzaine de ces constructions peuvent être louées pour une nuit, un week-end, une semaine ou plus. Elles s’élèvent soit sur le littoral, soit sur des îles situées jusqu’à 100 km des terres au milieu de la mer Adriatique. Si vous ne craignez pas la solitude, vous aurez alors une plage, voire une île pour vous seul. La garantie de ne pas être dérangé et de pouvoir se ressourcer loin de tout tumulte hormis celui des vagues. Par ailleurs, l’organisme louant les phares peut se charger de l’approvisionnement en vivres et de vos transferts si vous ne disposez pas d’un bateau.


Yourte © T.Joly
 Yourtes et tipis
Voulez-vous avoir une idée de ce qu’était la vie au temps de Gengis Kan ?... Passer une nuit dans une yourte. Dans toute la France et en Espagne, soixante-cinq « Yourte and Breakfast » vous propose de dormir dans ces vastes tentes, si hautes que l’on peut aisément y tenir debout. Faites de feutre, elles sont décorées par du mobilier traditionnel mongol tandis que toilettes et salle de bain sont situées dans un bâtiment annexe. A seulement 45 mn du centre de Paris, entre Fontainebleau et Provins, le Nomade Lodge abrite un camp de yourtes de tailles différentes dont les plus grandes peuvent accueillir jusqu’à 12 personnes.
Plus exigus, et aussi moins répandus, les tipis vous plongent dans l’univers des Indiens d’Amérique. Dans la Sarthe, le village Indien du Bonheur de Vivre est ainsi constitué de 18 tipis ou passer une nuit ou un week-end. Les visiteurs sont initiés au mode de vie des Sioux à travers diverses activités telles que bain de vapeur, tir à l’arc, lancer de tomahawk, promenade en canoë et danses traditionnelles.



© T.Joly
 Roulottes
Voyager en roulotte est pour beaucoup de gens synonyme de liberté. C’est aussi une manière écologique et bucolique de se promener et de découvrir une région sans avoir à se soucier de trouver un toit ou un restaurant en fin de journée. Les roulottes sont en effet équipées d’une petite cuisine et de lits pour accueillir jusqu’à quatre personnes. Mais vous pouvez aussi choisir de séjourner dans une ferme ou dans un bed and breakfast le long du chemin. Très populaire en Irlande depuis des années, ce type de vacances existe également en France, par exemple en Franche-Comté ou dans le Tarn où sont proposés voyages de 2 à 7 jours. Une petite séance d’initiation d’une heure à peine suffit pour apprendre à diriger, atteler, soigner et nourrir le cheval. Une tâche qui ravit les enfants. Si vous ne voulez pas vous en occuper, certains prestataires proposent en option de venir le faire pour vous. Pour qui préfère un séjour sédentaire, « Roulottes de Campagnes » a plus de 200 roulottes réparties sur une cinquantaine de sites. Dotées de tout le confort, avec eau et électricité, elles se trouvent en pleine nature, dans la garrigue, dans des vergers, au bord de l’eau ou dans l’enceinte de résidences hôtelières disposant de piscine et offrant des animations pour les enfants.


© Point Afrique Voyages
 Campement africain
Pas besoin de traverser la Méditerranée pour trouver des hébergements traditionnels africains. Durant tout l’été, le tour opérateur Point Afrique installe en Ardèche un camp rassemblant plusieurs type d’habitations africaines que vous pouvez louer pour une nuit, un week-end ou une semaine : des cases songhoy du Mali, des paillotes haoussas du Niger, des tentes de toile mauritaniennes… Chaque logement dispose d’une terrasse, et est joliment décoré de meubles et objets traditionnels. Les toilettes sèches et les douches solaires se trouvent à l’extérieur.
Le petit déjeuner comprend des produits exotiques tels que confiture de mangue, jus de bissap ou sirop de gingembre et un dîner de spécialités africaines est servi sur demande chaque samedi soir.
Diverses activités sont proposées tout au long de la journée, telles des randonnées accompagnées dans les gorges de l’Ardèche, la construction d’un grenier dogon, la fabrication d’objets artisanaux ou des ateliers de cuisine. Enfin, des musiciens et des conteurs animent les soirées.



© Mairie d'Equihen
 Sous une coque de bateau
Jadis les pêcheurs les plus pauvres du Nord et de l’Ouest de la France vivaient dans de petites habitations très simples dont le toit et la partie supérieure des murs étaient constitués par une coque de bateau retournée. Appelées « Quilles en l’air », elles ont pratiquement toutes disparu après la Seconde Guerre Mondiale et tout le monde ou presque a oublié ces étranges édifices. Cependant, quelques passionnés travaillent à la sauvegarde des derniers, les considérant comme faisant partie du patrimoine architectural français. A Equihen, dans le Pas-de-Calais, où les Quilles en l’air étaient si nombreuses qu’elles formaient un véritable village en bord de plage, la municipalité a ainsi décidé de les transformer en sortes de mobil homes dotés de tout le confort. Installées dans le camping municipal, elles offrent une vue panoramique sur la mer. Dans d’autres régions, des particuliers les ont converties en chambres d’hôtes.

12 Juin 2009
Pascal Lefeuvre