Ski sans frontières à La Rosière

La Rosière © T.Joly
Seule station de Savoie à offrir un domaine skiable international, La Rosière jouit d’un bon ensoleillement et d’un excellent enneigement. C’est également un des meilleurs spots de snowkite de France et le seul endroit où pratiquer l’héliski.

[ Pratique ]

Y aller
- Route
680 km depuis Paris par les autoroutes A6, A43 et A430 jusqu’à Albertville, puis la N90 jusqu’à Séez et la D1090 jusqu’à La Rosière.
- Train
TGV de Paris Gare de Lyon à Bourg Saint-Maurice. Le trajet dure 5 heures.
TGV de Paris Gare de Lyon à Chambéry et TER de Chambéry à Bourg Saint-Maurice. Le trajet dure de 5 h à 7 h.
Bus Altibus de Bourg Saint-Maurice à La Rosière.
Se loger
- Hôtels
Chalet Matsuzaka
L'Accroche-coeur
Le Ruitor
- Résidences
Les Cimes Blanches
Le Refuge
Le Planica
Maeva La Vanoise
Le Miravidi
- Chambres d’hôtes
La Ferme d’Angelo, à Séez
Restaurants
Le Ruitor
Le Génépi
La Grange
L’Ancolie
L'Antigel
Le Riondet (Italie)
Sortir
Le Petit Danois
Le Comptoir
Forfaits Remontées Mécaniques
- La Rosière
Un Jour : 38,50 €
Trois jours : 105,50 €
Gratuit pour les moins de 5 ans et les plus de 74 ans
- Espace San Bernardo
Un jour : 43,50 €
Six jours : 211,20 €
Informations et réservations
- Savoie – Mont Blanc
Tel : 0820007374
www.savoie-mont-blanc.com
- Office de Tourisme de La Rosière
Tel : 0479068051
www.skilarosiere1850.com
Fréquenté depuis les temps préhistoriques, le Col du Petit Saint-Bernard a pendant des siècles été l’un des principaux points de passage entre la France et l’Italie. De nos jours, il peut être franchi à ski et donne son nom à un domaine skiable de 3 000 ha comprenant 80 pistes d’une longueur totale de 160 km s’étageant entre 1450 m et 2650 m d’altitude et s’étendant sur les deux pays : 14 noires, 33 rouges, 28 bleues et 8 vertes. Appelé Espace San Bernardo, il dispose en outre de 398 canons à neige assurant l’ouverture de plus de 40 km de pistes et de la liaison entre les deux versants pendant toute la saison de ski quelques soit le temps.


La Rosière © T.Joly
 Une station ayant du charme
Côté français, ce domaine est accessible depuis la station de La Rosière, située à seulement quelques kilomètres de Bourg-Saint-Maurice, à 1850 m d’altitude, au-dessus du village de Séez, sur la route menant au col. Créée en 1960, elle a été construite en limite de forêt, sur des alpages où s’élevait jadis un petit hameau. Malgré cela, elle ressemble à un authentique village car la plupart des bâtiments ont été construits avec des matériaux traditionnels comme le bois, la pierre et les toits de lauzes. Un peu à l’écart du centre de la station, mais desservi par une navette gratuite et accessible par un agréable sentier à travers les bois, le quartier des Eucherts est particulièrement plaisant et c’est là que se trouvent quelques-uns des plus beaux hébergements comme Les Cimes Blanches et le Chalet Matsuzaka.


Mont-Blanc © T.Joly
 Très beau cadre
Station chaleureuse et calme sans queues aux remontées mécaniques, La Rosière s’étend sur un versant exposé plein sud et est ensoleillée toute la journée. Surplombant la vallée de la Tarentaise, elle offre de belles vues sur le Mont Pourri, l’Aiguille Rouge et il est possible de voir la station des Arcs au loin.
Une fois sur les skis, vous n’avez pas besoin de vous éloigner beaucoup pour vous retrouver dans une nature sauvage sans aucun édifice en vue. Généralement assez larges et donc bien adaptées aux débutants, les pistes comprennent quelques rouges et noires plus techniques pour les skieurs déjà confirmés et elles plongent vers la station à travers de vastes champs de neige avec en arrière-plan le Mont Blanc, Les Grandes Jorasses, le Cervin ou la Testa del Rutor. Deux cols offrent de belles vues de ces célèbres sommets des Alpes. La Traversette, où vous pouvez découvrir les vestiges d’un fort militaire très endommagé pendant la seconde guerre mondiale.



Col du Petit Saint-Bernard © T.Joly
 Snowkite et héliski
Le Petit Saint-Bernard, qui est habituellement très venté et ainsi l’un des meilleurs spots de snowkite de France pour pratiquer le snowkite. Il y a même une zone école pour s’initier à ce sport avec des moniteurs. Le col est en outre le seul endroit accessible depuis une station française où vous pouvez faire de l’héliski, un must pour les free riders expérimentés et les amateurs de sensations fortes. Comme c’est interdit en France, l’hélicoptère vous dépose près de trois sommets italiens d’où vous pouvez suivre de fabuleux itinéraires hors-pistes sous la conduite d’un guide : la Testa del Rutor, 3 485 m, le Mont Miravidi, 3 066 m, et le Mont Ouille, 3 099 m. Puis, de vertigineuses descentes vous ramènent en France où sur le versant italien de l’Espace San Bernardo. Exposé au nord, il connaît un temps différent de La Rosière, souvent plus maussade, et les conditions de neige sont ainsi également différentes.


Espace San Bernardo © T.Joly
 Neige de bonne qualité
L’un des grands avantages de ce domaine skiable est donc d’avoir toujours au moins un secteur ou la neige est de bonne qualité. Le versant italien recèle par ailleurs des pistes plus difficiles et plus longues. La plus célèbre est la mythique Franco Berthod, une noire longue de 4 km avec une pente atteignant 73 % qui a accueilli des épreuves de la Coupe du Monde de ski. Quant à la San Bernardo, une rouge partant du Chaz Dura, elle constitue une descente panoramique de 11 km passant à travers bois avant d’atteindre La Thuile, à 1450 m d’altitude. Cette station de ski est située dans le Val d’Aoste, une région bilingue, ou tout le monde parle également le français , mais l’ambiance est indéniablement italienne, plus détendue, car la plupart des skieurs viennent de Milan et Turin. Boissons et repas ont de plus tendance à être moins chers et il est très agréable d’y prendre son déjeuner et de savourer de savoureux et typiques plats italiens.


Espace San Bernardo © T.Joly
 Nouvelles glisses
Cependant, freestylers et adeptes des nouvelles glisses peuvent préférer rester en France car il n’y a qu’un snowpark à La Thuile tandis que le domaine de la Rosière dispose d’un parcours de boarder cross, d’un snow cross, une zone sécurisée mais non damée dédiée au free ride, et d’un snowpark avec tables, half pipes, rails et autres modules. De plus il existe des zones où pratiquer le speed riding. La station étant labellisées « Famille Plus », elle propose également des équipements et des prestations spécifiques pour les enfants : garderie, jardin d’enfants, école de ski, animations gratuites telles que visites de fermes, goûters, ateliers, jeux,… Il y a en plus un sentier balisé de 1,4 km à travers la forêt qui est ponctué d’explications pour identifier les traces des animaux. Outre le ski alpin, la station a 7 km de pistes de ski de fond et 15 km de sentiers pour piétons.


La Rosière © T.Joly
 Après le ski
Et trois télésièges acceptent les non skieurs leur permettant d’aller jusqu’au Roc Noir, à 2 330 m, et de jouir d’un panorama sur les sommets. Des randonnées en raquettes sont également possibles, par exemple sur une partie de la route menant au col qui en hiver est enfouie sous la neige. Quant à ceux intéressés par le patrimoine architectural local, ils peuvent descendre aux villages de Séez, du Chatelard et et Montvalezan qui possèdent de belles églises et de vieilles maisons avec cadrans solaires. Enfin, les cosy spas des Cimes Blanches et du Chalet Matsuzaka sont des options très attirantes et tentantes pour terminer la journée. Mais, s’il vous reste de l’énergie, vous pouvez vous amusez jusque tard même si La Rosière n’est pas une Mecque de la vie nocturne. Le bar Le Petit Danois propose un apéro concert entre 17 h et 19 h, il y a plusieurs bons restaurants, et ensuite vous pouvez vous rendre dans quelques bars, au bowling ou dans une discothèque.

30 Octobre 2017
Thierry Joly